NOUVELLE-CALÉDONIE : FROM THE PALMS

tortues new caledonia

 

Avec ses lagons d’une superficie d’environ 40 000km2, la Nouvelle-Calédonie est une destination de choix pour les amoureux des récifs. Accueilli sur Nouméa, c’était ma première fois là-bas : voici quelques photos et récits de ce voyage.

 


 

30777220_10156362658902973_69719012_n
Faire du snorkeling au phare Amédée est toujours une bonne idée…

 


 

L’Île des Pins: le bijou !

Certainement l’île la plus réputée et touristique de la Nouvelle-Calédonie, l’Ile des pins attire chaque année des milliers de touristes à la recherche de calme, de nature et de paysages idylliques. Vous l’aurez deviné son nom vient des centaines de pins coronaires qui longent ses sentiers.

35242176_10156488474372973_8789970005161672704_n.jpg
Sable blanc, eau bleu turquoise, cocotiers… le décor est planté !

 

Pour y aller de Nouméa, deux options: prendre le bateau ou l’avion. Après avoir envisagé la première option (4-5h de mer), nous avons choisi l’avion. Il s’agit d’un des vols les plus courts au monde, à peine 30 minutes !

Une fois arrivé à l’Ile des pins, une navette vient nous chercher pour nous conduire jusqu’à notre hébergement à Nataiwatch, au sud de l’île, située juste en face d’une magnifique plage de sable fin… Le décor est incroyable.

 

 

La piscine naturelle, attraction principale de l’île

 

Afin d’atteindre la piscine naturelle située au nord de l’île, nous décidons de prendre une pirogue pour faire la traversée. C’est vraiment à faire ! Un moment magique à fleur d’eau, où nous aurons même la chance d’apercevoir à plusieurs reprises des tortues venues nous montrer le chemin de la piscine.

 

35344608_10156488473117973_2120701275619196928_n
La balade en pirogue

 

Une fois arrivés sur la plage, il faut plus de 30mn de marche dans une forêt assez dense pour accéder à la fameuse piscine naturelle. Attention à ne pas se perdre 😉

 

35239654_10156488472897973_1465693435557052416_n
Pas beaucoup d’indications, un bon sens d’orientation n’est pas du luxe ici !

 

Une fois arrivés… La couleur de l’eau est absolument bluffante, le nombre de poissons que l’on peut admirer semble illimité… Un aquarium à ciel ouvert !

 

DSC05559.JPG
La piscine naturelle de l’île des pins… notre gros coup de coeur !

 

Lors de notre arrivée à marée basse on était un peu surpris du très très faible niveau d’eau et du marnage important de la zone. C’était en fait une chance car pour le coup tous les poissons nageaient dans très peu d’eau au même endroit. Que du bonheur !

On y restera plusieurs heures à profiter du spectacle, le tout en très petit comité. Un paradis du snorkeling !

 

35287743_10156488473307973_1980913902749220864_n
Clem et ses nouveaux p’tits potes

 

Une fois rentrés au camp, il fait bon prendre son temps et se promener sur les différentes plages de l’île, presque toutes aussi sublimes les unes que les autres. Malgré sa réputation d’île « touristique », nous croisons très peu de touristes, mais bien au delà de ça très peu d’infrastructures touristiques classiques : très peu de restaurants, un bouiboui pour faire ses courses… c’est quand même toujours bien authentique et très calme.

 

Bourail, c’est choc !

Situé à l’ouest de la Grande Terre, Bourail est un petit coin de paradis.

Spot de surf réputé, notamment pour la Roche Percée qui est le seul spot accessible depuis la plage, il faut une bonne houle pour que ça puisse rentrer mais à priori quand ça marche une bonne vague se met en place.

Sa voisine, la Baie des tortues, est entourée de grands pins coronaires s’inclinant fortement vers le sol. C’est impressionnant à voir ! Que dire de la couleur de l’eau, du sable blanc… L’envie d’y plonger y est bien trop forte !

 

DSC05365
La splendide Baie des Tortues

Notre coup de coeur ici sera la plage de Poé et son grand lagon: c’est une véritable carte postale. Une eau translucide, plus d’1km de lagon peu profond avant d’atteindre la barrière de corail. Des cocotiers, des palmiers. Et surtout… pas grand monde. On y serait bien resté plus longtemps !

35346535_10156488465262973_7659926528620232704_n
La sublime plage de Poé et son lagon

Entre Poé, la Baie des Tortues, la Roche Percée, dur de ne pas trouver son bonheur ici pour les amoureux des belles plages.

 

Le surf en Nouvelle-Calédonie

Pour surfer en Nouvelle-Calédonie, le nerf de la guerre, c’est d’avoir un bateau ! C’est sans nulle doute ce qui rend chaque session unique, un véritable petit surf-trip entre potes. Ici les vagues ne déferlent pas au bord mais sur les barrières de corail à plusieurs kilomètres des côtes.

DSC05182
Les lagons calédoniens… De toute beauté !

Par exemple de Nouméa, il faut bien compter 30 à 45mn pour atteindre les spots les plus proches… Un petit périple.

Le surf ici nécessite une connaissance parfaite des récifs, marées et de la houle nécessaire (taille, orientation, période) pour que la sortie surf ne finisse pas uniquement en sortie bateau.

Une fois sur le bon spot qui marche… un peu de monde à l’eau tout de même malgré tout, à profiter des vagues sur du corail en pleine santé. La couleur de l’eau est magique. En fonction du spot, de la marée, c’est plus ou moins dangereux. Certaines vagues ou sections sont vraiment à fleur d’eau, d’autres plus tranquilles. Quelques spots facilement accessibles car suffisamment de fond rassemblent de nombreux SUP et débutants à la recherche de vagues molles, tandis que les experts sont réunis sur des vagues qui n’ont rien à envier aux îles voisines du pacifique.

DSC05372
La meilleure session lors de mon voyage ici : propre, creux, puissant… parfait

 

Il y a du monde dans l’eau… et surtout sous l’eau ! Une fois à l’eau tu sens que sous tes pieds c’est vivant. C’est également un endroit réputé pour les requins. Déjà plusieurs attaques au compteur ces dernières années, les dernières sur un kitesurfer et une baigneuse. Ça calme un peu quand tu es si loin du bord, et que tu sais que les sharks zonent dans le coin.

A quelques mètres du reef il y a plus de 100m de fond… Propice pour les petites bêtes. Bref, c’est pas l’Île de la Réunion, mais je pense qu’en allant à l’eau ici il faut quand même être conscient de ça.

 

DSC05221
Françou à la recherche d’un peu d’ombre

Bref le surf ici n’est pas le sport national : le kitesurf est clairement la meilleure option avec des lagons partout et beaucoup de vent. Cependant pour les motivés et surfeurs aguerris, ça laisse vraiment rêveur…

Encore un grand merci à François sans qui je n’aurais jamais pu profiter des magnifiques vagues du caillou !

 

By Donovan Mahé

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s